Oeuvre

Skip Navigation LinksPeinture > Oeuvre

Femme au chapeau - Profil

Ejemplo de texto, del 21 agosto. Les habitants des hauts plateaux craignent que le projet ne les prive de leurs ressources en eau. | Chile/Cecile Bouscayrol
  • “Femme au chapeau”
  • 2012
  • Acrylique sur toile
  • 60x40 cm
  • ©

La ligne artistique que Carlos Sablón développe en peignant successivement ses femmes au chapeau révèle plusieurs facettes de sa recherche picturale et de sa personnalité. La référence à l'histoire de l'art en est la plus évidente. L'art du portrait a été abordé en Occident par presque tous les peintres du moyen-âge au début du XXème siècle. La manière de Carlos Sablón s'est peu à peu perfectionnée et d'une interprétation quelque peu "académique", il a su trouver sa propre originalité. Son inquiétude à observer le monde l'incite à l'introspection et à transcrire dans un souci permanent de l'esthétique le mystère de la vie.

La "Femme au chapeau" de profil montre la nécessaire étude chromatique préalablement réalisée (à force de travail, elle devient plus spontanée), associée au jeu des formes -le drapé notamment hérité des exercices des Ecoles Beaux-Arts- et stylisation avec les mèches en volutes de la chevelure, ainsi que la vision symbolique : boucles d'oreille en croissant (là aussi un jeu de contradiction semble exister : princesse ou gitane ?). Mais dans ce tableau, l'artiste n'est pas à l'apogée de son art, la ligne n'est pas encore libre, la couleur harmonieuse et le sens caché subtile.

Rembrandt grand collectionneur de chapeaux et de costumes dépeignit son épouse Saskia ainsi coiffée de chapeaux raffinés et parée d'élégants accessoires. Le portrait également de profil est un prétexte à la sophistication. L'ostentation est de mise : tissus de velours, dentelles, aigrettes et autres plumes, fourrures, joyaux ou perles fines. Cette ostentation du maître de la peinture hollandaise n'est cependant pas la préoccupation de Carlos Sablón qui, au fur et à mesure qu'il perfectionne la technique, la métamorphose en une sublime exaltation des matières en mouvement.

Cécile Bouscayrol

Postedby Carlos Sablón

Compartir artículo en :

Facebook Twitter DZone It! Digg It! StumbleUpon Technorati Del.icio.us NewsVine Reddit Blinklist Add diigo bookmark