Article

Prix Gravix

De tout temps, les amateurs d'art ont encouragé les artistes à créer des objets rares. Le rêve d'humanité est en effet également transmis au travers de talents qui développent avec constance, souvent en toute modestie, leur savoir-faire et leur imaginaire. Les sources d'inspiration sont innombrables, quelquefois innées d'autres fois acquises. La réalisation d'un objet précieux est souvent longue et succède à un apprentissage spécifique. C'est ainsi que la gravure d'artisanat est devenue un art contemporain.

Les circonstances et le tempérament de l'homme ou la femme qu'est le maître graveur fera toute la différence. Son intuition est liée aux compétences techniques. Le temps n'est important que dans la nécessité de la survie économique de l'atelier : produire et vendre pour continuer, car en fait il passe de longs moments à générer la matrice de la future gravure. Il doit en outre prendre soin de ses outils et du matériau -bois, lino, métaux- qui lui permette d'assouvir sa créativité.

Peu nombreux sont les Fonds de dotation décernés et, surtout, versés directement à un artiste en Arts Visuels. En 2015, le Prix Gravix octroie 8000€ au Premier Lauréat (ou deux premiers, le montant est alors divisé par deux) du concours sans condition de nationalité (résidence minimale d'une année en France) mais âgé de moins de quarante et un ans. Le Prix Gravix est un "Fonds de dotation destiné à aider de jeunes graveurs résidents en France, et en particulier à les présenter dans des lieux d'exposition reconnus, et à informer les publics intéressés sur les différentes techniques de la gravure, taille douce et taille d'épargne. "Les gravures sont exposées à la Galerie Michèle Broutta, à Paris.

Les artistes sélectionnés ont des styles bien distincts et leurs oeuvres ont été réalisées grâce à des techniques aussi différentes que l'eau-forte, l'aquatinte, la xylographie ou le carborundum. Par contre, la diversité culturelle n'est pas représentée, le concours mène une action ciblée qui lui est propre.

Les dix lauréats 2015

Michaël Cailloux

Maria Chillon

Jeanne Clauteaux

Hélène Damville

Thomas Fouque

Jana Lottenburger

Donatien Mary

Simone Montès

Lenny Rébéré

Nelly Stetenfeld

Lauréats 2014 Hommages

Pablo Flaiszman

Originaire d’Argentine, en 2000 je me suis installé en France où j’ai continué mes recherches artistiques dans des ateliers de gravure parisiens.

Pablo flaiszman © "Nouvel an" Eau-forte Aquatinte 56x76 cm
Moving-art - Pablo Flaiszman - Grabador argentino - Aguafuerte - Aguatinta - Intimisimo
Pablo flaiszman © 2013 "Sobremesa" Eau-forte Aquatinte
Moving-art - Pablo Flaiszman - Grabador argentino - Aguafuerte - Aguatinta - Intimisimo

Lors de ma première rencontre avec Michèle Broutta à sa galerie, elle m’a encouragé à participer au Prix Gravix, l’un des plus prestigieux réservé à de jeunes artistes graveurs résidents en France.

J’ai envoyé ma première candidature en 2007 sans être retenu, j’ai été en suite sélectionné en 2009 et en 2011 et finalement lauréat en 2013.

Parmi d’autres nominations, le Prix Gravix a atteint les buts que j’avais dès mon arrivée en France : me confirmer comme artiste graveur et être accepté comme artiste étranger dans le milieu de la gravure local.

Cette reconnaissance envers mon œuvre gravée a enchaîné une suite de nouvelles opportunités artistiques qui continuent encore à ouvrir des portes vers des rencontres très enrichissantes.

Pablo Flasizman

Agnes Dubart © 2013 "Hama dryade" Xylogravure

Agnès Dubart

La participation au prix Gravix fut pour moi un réel moteur et tremplin dans mon activité artistique. En 2011, je décidais pour la première fois de participer à ce prix. La rencontre avec Michèle Broutta fut très positive. Elle m'impressionnait ! Je découvrais un univers porteur enrichi depuis plusieurs décennies par une femme étonnante, plus que passionnée. A ma première participation, je n'avais créé mon atelier que depuis deux années. C'était frais mais j'étais bien décidée à partager ma joie de créer, graver et imprimer ! Ce fut mes premiers contacts à Paris, avec Daniel Leizorovici, galeriste, les ateliers Moret, ainsi que de belles rencontres avec des artistes tels que Nathalie Grall à Lille, puis les participants au concours. C'est grâce à l'exposition Gravix en 2011 que François Houtin découvrait mon travail et me proposait d'exposer avec lui à la Fondation Taylor à Paris. Une amitié s'est construite avec François Houtin, personne que j'estime énormément dans son travail ainsi que dans l'humanité qu'il porte en lui, une leçon de vie, un don de lui-même, une générosité immense, une humilité exemplaire. J'ai beaucoup appris de cette personne. Nous avons continué, suite à cette exposition, à travailler ensemble en créant le livre-objet "Charivari". C'est un livre pop-up se dépliant et permettant à nos deux univers, les arbres et les corps, de se rencontrer joyeusement. Ce projet a été réalisé avec la Galerie Collégiale à Lille. Nous avons exposé ensemble à Lille puis à Paris dans la Galerie Sagot-Le Garrec.

Agnes Dubart © 2013 "Ouroboros lunaire" Xylogravure

Les occasions d'expositions se sont multipliées, et ce fut une grande chance d'installer plus de 70 gravures dans le musée départemental de Cassel il y a un an. En 2013, pendant les préparatifs de cette exposition, je proposais à nouveau ma candidature pour le prix Gravix. Je fus lauréate avec Pablo Flaizman et heureuse des nouvelles rencontres que la galerie Michèle Broutta ainsi que Christine Moissinac provoquaient grâce à cette belle initiative.

Est-ce également cette reconnaissance qui entraîna la remise du prix Pierre Cardin et la rencontre avec Erik Desmazières à l'institut de France en novembre 2014 ?

La route se fait riche et incroyablement porteuse.. le travail fait mûrir certains fruits pleins d'espoirs, et le soutient reçu me permet de poursuivre avec plus de confiance. De la chance, de la conviction, de l'amour que l'on met dans les actes.. et surtout une croyance dans la force du geste, de l'image et du partage des expériences.. c'est un apprentissage réellement transmis par les rencontres liées au prix Gravix. Je resterai toujours extrêmement reconnaissante envers Michèle Broutta, Christine Moissinac ainsi que toutes les personnes nourrissant cette envie de "mettre au monde" et ouvrir au grand jour les tentatives naissantes d'expérimenter et d'exprimer à travers l'empreinte, la trace, l'acte de graver.

Agnès Dubart

Photographies © 2015 Galerie Michèle Broutta, Paris
Postedby

Compartir artículo en :

Facebook Twitter DZone It! Digg It! StumbleUpon Technorati Del.icio.us NewsVine Reddit Blinklist Add diigo bookmark

Estampe / Gravure

The forest of flight - « L'arbre de vie constitué d'hommes s'élève jusqu'aux racines du ciel dans une danse joyeuse sur fond de nuit obscure : énigme des communautés et de l'individualité dans la grande course de la terre. » écrit son éditeur, la Galerie de l’improbable, à propos de ses Envols indigo.

The forest of flight

« L'arbre de vie constitué d'hommes s'élève jusqu'aux racines du ciel dans une danse joyeuse sur fon...

The ammonite and its inhabitants - L’ammonite ressemble à une roue qui tourne, abreuvée par des ruisseaux imaginaires, irriguant à son tour les ramifications d’où naissent des visages fantasques. L’artiste accomplit son destin, s’oubliant lui-même en ces instants de travail. La transcription des idées en images le guérit du mutisme qui les retenait. Libre ensuite aux spectateur de comprendre ce qui est dit avec discrétion.

The ammonite and its inhabitants

L’ammonite ressemble à une roue qui tourne, abreuvée par des ruisseaux imaginaires, irriguant à son ...

Génie et figure - Le rêve du Migrant qui vit avec la nostalgie de revenir sur sa terre même après sa mort. Pour réunir le corps avec l'autre partie : l'Esprit qui a toujours vécu avec le souvenir de la Terre qui le vit naître.

Génie et figure

Le rêve du Migrant qui vit avec la nostalgie de revenir sur sa terre même après sa mort. Pour réunir...

Maicido - Le Grand négoce qu'est devenue l'alimentation des villages et dont se sont appropriés les grandes compagnies, modifiant génétiquement les semences pour asservir le monde le rendre malade afin de faire du profit avec les maladies générées par le même système économique et politique et, ainsi, avoir le contrôle de la croissance démographique mondiale.

Maicido

Le Grand négoce qu'est devenue l'alimentation des villages et dont se sont appropriés les grandes co...

Migration - Sautant les murs à la recherche de leurs rêves volés par les pays puissants qui exploitent les plus faibles avec la complicité des dirigeants corrompus qu'eux-mêmes imposent. Le Peuple dans le besoin fuit la répression et la pauvreté économique imposée par le système.

Migration

Sautant les murs à la recherche de leurs rêves volés par les pays puissants qui exploitent les plus ...

Wake up America - Le Rêve de Liberté ne pourra jamais mourir. Parce que la Liberté est l'essence de l'Etre Humain. Pour elle ont lutté de grandes Consciences comme Gandhi (1869-1948), Martin Luther King (1929-1968), ou Emiliano Zapata (1879-1919). Ils restent présents dans l'Esprit des Etres qui perpétuent leurs rêves risquant la Vie jusqu'à rompre les chaînes de l'oppression que le système mondial impose.

Wake up America

Le Rêve de Liberté ne pourra jamais mourir. Parce que la Liberté est l'essence de l'Etre Humain. Pou...

Tourment - Fuir de ta Terre laissant ceux que tu aimes. Ta Famille, ton Peuple, ta Culture ; cela sera toujours une tourmente avec des plaies que l'on portera tout le long du chemin au cours de l'existence. Une douleur que l'Etre Humain apprendra à concilier en caressant des souvenirs jusqu'à la fin.

Tourment

Fuir de ta Terre laissant ceux que tu aimes. Ta Famille, ton Peuple, ta Culture ; cela sera toujours...

Portrait

Lukas Kandl

Enfant, j’aimais dessiner, comme presque tous les enfants, mais surtout j’adorais regarder les livres illustrés, pour enfants mais aussi pour adultes, avec des reproductions de tableaux qui provenaient du monde entier. Et, pour tout vous dire, j’avais une préférence pour les nus de femmes réalisés par les plus grands artistes comme Rembrandt, Botticelli, Goya, Cranach ou encore Ingres. Ils m’enchantaient déjà petit ! Decouvre

Lorenzo Moya

Lorenzo peint à la peinture acrylique et à l’huile, il préfère les Winston et Talens... Il travaille le matin. L’artiste aborde la création avec beaucoup d’anxiété afin en quelque sorte de capturer... la couleur, l’atmosphère, et quand le moment et les conditions sont propices... la lumière et le vent. Son travail est proche des films à plans ouverts et infinis, avec des lieux désertiques... lointains... Lorenzo s’est inspiré techniquement de “Lucien Freud, sa grande dévouement à chaque oeuvre, surtout les portraits...” Il a des affinités avec “Océan mer” d’Alessandro Baricco et il aime “Ophélie” la peinture de J.W. Waterhouse. Decouvre

Exposition

Triennale de Chamalières - Exposition d'estampes chiliennes - Pour la seconde fois, la gravure du Chili est présentée lors de la Triennale de l’Estampe et de la Gravure Originale de Chamalières, en France. En 2010, quinze graveurs de la région de Valparaiso avaient exposé trente gravures. Cette année, une Exposition importante de quarante sept oeuvres de six artistes ayant proposé des séries et neuf artistes des gravures uniques, artistes indépendants ou membres des ateliers nationaux, représente la création contemporaine du Chili.

Triennale de Chamalières - Exposition d'estampes chiliennes

Pour la seconde fois, la gravure du Chili est présentée lors de la Triennale de l’Estampe et de la G...

Sélectionné entre 480 candidats par la Biennale Internationale de Liège - Sept gravures de Marco Antonio Sepulveda ont été soumises à la sélection du jury de la 9ème Biennale Internationale de la Gravure Contemporaine de Liège, en Belgique. Le travail de cet artiste enseignant reconnu a été sélectionné parmi 480 candidatures.

Sélectionné entre 480 candidats par la Biennale Internationale de Liège

Sept gravures de Marco Antonio Sepulveda ont été soumises à la sélection du jury de la 9ème Biennale...

Decouvrir

La pointe seche - Tout d'abord il est utile de rappeler que la pratique de la gravure est identique aux autres arts plastiques en ce qu'elle respecte deux aspects constitutifs de base : l'aspect artisanal et l'aspect créatif. La part artisanal n'implique pas que la gravure soit un artisanat de plus bien qu'il puisse être appelé à le devenir lorsque la part créative se limite à répéter à l'infini le même patron ou dessin utilisant toujours les mêmes techniques, ce qui constitue la caractéristique principale des artisanats quels qu'ils soient.

La pointe seche

L'aspect artisanal et l'aspect créatif

Tout d'abord il est utile de rappeler que la pratique de la gravure est identique aux autres arts plastiques en ce qu'elle respecte deux aspects constitutifs de base : l'aspect artisanal et l'aspect créatif. La part artisanal n'implique pas que la gravure soit un artisanat de plus bien qu'il puisse être appelé à le devenir lorsque la part créative se limite à répéter à l'infini le même patron ou dessin utilisant toujours les mêmes techniques, ce qui constitue la caractéristique principale des artisanats quels qu'ils soient. Lire

Víctor Femenías von Willigmann | 09, November
Petite histoire de la presse à imprimer - Quand on dit gravure, on pense d'abord à l’œuvre. Mais qu'en est-il de la machine ? L'instrument derrière l'oeuvre n'est pas souvent évoquée, et pourtant sans lui la technique ne pourrait laisser libre cours à la création, qu'elle soit littéraire ou iconographique. Cette petite présentation de machines propose un bref panorama de l'évolution des presses à imprimer du XVIe au XXe siècle, incluant quelques améliorations technologiques.

Petite histoire de la presse à imprimer

Quelques avancées de la technologie

Quand on dit gravure, on pense d'abord à l’œuvre. Mais qu'en est-il de la machine ? L'instrument derrière l'oeuvre n'est pas souvent évoquée, et pourtant sans lui la technique ne pourrait laisser libre cours à la création, qu'elle soit littéraire ou iconographique. Cette petite présentation de machines propose un bref panorama de l'évolution des presses à imprimer du XVIe au XXe siècle, incluant quelques améliorations technologiques. Lire

M.A. Romieux | 03, November

Sculpture / Installations

Nous sommes un

Leurs puissantes mains les unissent et les enlacent en un lien indissoluble comme la pierre. C'est l...

Repos mérité

En la sculptant, Laila Havilio donne à cette pierre volcanique brisée et accidentée une seconde vie....

Debout

Les dieux auraient-ils joué une farce à l'artiste qui, en sculptant, créa la tête Debout, « oeuf » m...